Contactez-nous!

Implant solo

L’implant est le procédé le plus moderne pour remplacer les dents perdues au cours duquel nous posons des implants en titane (ou en zircone, au stade d’essai) dans l’os, à la place de la dent manquante. L’implant tiendra par la suite, après la période de cicatrisation, la couronne ou, en cas de plusieurs implants, le bridge.

Dans quels cas recommandons-nous l’implant dentaire ?

Mini-implants

Le remplacement des dents par un implant est conseillé si une ou plusieurs dents manquent ou encore en cas d’édentement total. Cela permet d’éviter le remplacement par bridges ou prothèse dentaire amovible qui nécessitent le polissage de l’arcade dentaire ou des dents saines existantes. L’implantation présente un autre avantage par rapport au remplacement de dents traditionnel : le port de la prothèse dentaire amovible est évité. L’implant est un procédé nécessitant une intervention chirurgicale, donc plus long et demande des soins réalisés en plusieurs séances.

Les conditions de l’implantation dentaire sont les suivantes : l’hygiène buccal appropriée, une masse osseuse suffisante nécessaire pour pouvoir mettre en place l’implant de la taille appropriée, capable de supporter la force de mastication qui lui pèse dessus. L’implant est déconseillé en cas de tabagisme important, de diabète non soigné et de prise de médicament contre l’ostéoporose contenant des bisphosphonates.

Quelles sont les perspectives à long terme ?

Couronne d’implant fixée avec une vis

L’espérance de vie de l’implant se prolonge avec le progrès technique et chirurgical ; les facteurs à prendre en considération sont principalement le type de l’implant, l’hygiène buccale, les facultés biologiques individuelles et la planification appropriée de l’intervention chirurgicale. L’espérance de vie prévue est semblable ou plus longue que pour les remplacements de type bridges traditionnels, elle est de 15 ans en moyenne. Les signes de dégradation des implants dentaires est l’amovibilité des couronnes et des bridges, la gingivite, la rétraction de la gencive et l’atrophie osseuse autour des implants. Si cela arrive, les solutions possibles sont les suivantes : remplacement des bridges, des couronnes et, le cas échéant, des implants, opérations parodontales, interventions chirurgicales régénératrices autour des implants.

Déroulement des soins

1ère étape : planification, radiographie ou CBCT, planification des mesures de la mise en place de l’implant

2e étape : opération

Types d’opération:

Opération par ouverture

Nous ouvrons la gencive, nous perçons l’os, posons l’implant et refermons la gencive. Le retrait des points de suture a lieu une semaine ou, si l’implantation était accompagnée d’une greffe osseuse, 10 à 14 jours plus tard.

Opération sans ouverture

Cette méthode est conseillée si la masse osseuse du patient est suffisante. L’opération est exécutée par des chirurgiens dentistes expérimentés parce que la pose de l’implant se fait sans système de navigation, à travers la gencive, sans ouverture. L’avantage est qu’il s’agit d’une intervention moins invasive, les douleurs postopératoires sont moins fortes, les tuméfactions moins étendues et il n’y a pas de points de suture.

Opération sous système de navigation

Avant l’intervention nous préparons, sur la base d’une radiographie CBCT, une matrice qui définit à l’avance la place et la taille des incisions. La matrice est placée sur la gencive du patient lors de l’opération (directement sur l’os pour certains systèmes implantaires) et la fraise du dentiste est guidée par la matrice de manière très précise. Ensuite l’implant est posé à travers la matrice.

L’avantage de ce type d’intervention est qu’elle est plus précise, la sécurité du patient est mieux garantie, les séquelles sont moins nombreuses et le technicien pourra préparer un bridge dessus plus facilement par la suite. En plus, la dent provisoire peut être préparée avant l’opération parce que nous connaissons la place des implants et, en cas de stabilité requise, la dent peut être posée tout de suite après l’opération. L’inconvénient est qu’il s’agit d’un procédé plus coûteux demandant une préparation plus longue.

3. Remplacement des dents

Pour les trois types d’interventions nous distinguons une charge immédiate et une technique d’implantation en deux phases.

Remplacement des dents immédiat

Dans ce cas la nouvelle dent est préparée une ou deux semaines après l’implantation, voire avant même l’intervention en cas d’opération sous système de navigation. Cela devient possible à condition que l’implant soit fixé dans l’os de manière stable. L’avantage est que le patient ne doit pas attendre mais, d’après les statistiques, les chances de perte de l’implant augmentent de 10 à 20 %.

Implantation en deux phases

L’implantation se fait dans la première phase, elle est suivie d’une période d’ossification de 3 à 6 mois quand l’implant s’incorpore, la dent définitive est posée ensuite. Pendant la période de guérison, le patient porte une prothèse provisoire d’un des types suivants :

  • prothèse dentaire partielle ou complète amovible
  • bridge provisoire si les dents propres sont polies
  • pose d’un implant à une phase dans l’os à titre provisoire à côté des implants définitifs qui sont censés de tenir les bridges provisoires pendant la période de guérison.

Types d’implants

Incorporation de l’implant dans l’os
  • Implant en une phase
    C’est une solution provisoire en attendant la pose de la prothèse définitive. Ici, la partie pénétrée dans l’os et la couronne sont en un seul bloc. Il peut être utilisé pour rendre la prothèse dentaire amovible plus stable.
  • Implant en deux phases
    Une partie de l’implant est enfoncée dans l’os tandis que l’autre partie, la couronne, est enfoncée dans le trou taraudé et se fixe sur une vis.

Vous trouverez des informations supplémentaires sur les matériaux et les instruments utilisés lors des traitements sur la page « Technologies dentaires ».

A quoi faut-il faire attention à long terme ?

Mini-implants pour stabiliser l’arcade dentaire

De règle générale, le taux de succès des implantations dentaires est de 97 ou 98 %. Le taux de la perte des implants est de 2 à 3 % en moyenne. Les pertes sont dues à la mauvaise hygiène buccale, à l’infection ou à l’effet mécanique intervenant sur les membranes muqueuses à immunité réduite en raison d’un diabète.

Après une implantation, il faut être attentif à long terme aux règles suivantes : respecter strictement les règles de l’hygiène dentaire, se soumettre à un examen de contrôle tous les six mois, faire faire systématiquement un détartrage professionnel.

Blog DH Dental Europe

Depardieu soigné par le docteur Decker Cela fait plus de 3 ans que Gérard Depardieu fait confiance à l’expertise de notre équipe et se fait soigner par les stomatologues de DH Dental Europe. Cette photo a été prise lors de sa dernière visite, en juin 2014.

En lire plus ›

Pour plus d’information sur DH Dental Europe et ses médecins.

En lire plus ›

Vous trouvez ici les garanties de la qualité.

En lire plus ›

Les résultats de nos traitements dentaires en images.

En lire plus ›

Veuillez consulter la liste de nos prix et de nos services.

En lire plus ›